Règles pour échouer en gestion de projet

29 janvier 2024 par
DarbTech SARL, Frédéric Phan

Bien que la gestion de projet soit généralement axée sur la réalisation du succès et la livraison des projets dans les délais et selon le périmètre défini, il peut être instructif de considérer ce qui pourrait mener à l'échec. Comprendre les pièges potentiels peut aider les chefs de projet et les équipes à les éviter. Voici quelques "règles" pour échouer en gestion de projet :

Objectifs Non Définis :
  • Commencez votre projet sans objectifs clairs et bien définis. Des objectifs flous rendent difficile la mesure des progrès et du succès.

Planification Inadéquate :
  • Sautez la phase de planification ou créez un plan de projet vague et incomplet. Ne vous embêtez pas avec l'évaluation des risques ou l'analyse des parties prenantes.
Manque de Leadership :
  • Nommez un chef de projet inefficace ou désengagé qui ne fournit pas de leadership, de direction ou de motivation à l'équipe.
Ressources Inadéquates :
  • N'allouez pas les ressources nécessaires, y compris le budget, le temps ou le personnel. Sous-estimez l'effort nécessaire pour terminer le projet.
Creeping Scope :
  • Adoptez le "scope creep" avec enthousiasme. Autorisez les parties prenantes à introduire des changements et des ajouts sans une documentation, une analyse ou un contrôle appropriés.
Communication Médiocre :
  • Communiquez mal avec votre équipe et les parties prenantes. Gardez-les dans l'ignorance quant aux progrès du projet et aux informations critiques.
Ignorer les Risques :
  • Ne vous embêtez pas avec la gestion des risques. N'identifiez même pas les risques potentiels, encore moins ne planifiez leur atténuation.
Micromanagement :
  • Dépassez les limites en microgestionnant chaque détail du projet. N'autorisez pas votre équipe et ne faites pas confiance à leurs compétences.
Manque de Responsabilité :
  • Évitez toute responsabilité pour les retards, les erreurs ou les problèmes. Rejetez la faute sur les autres ou sur des facteurs externes pour expliquer les revers du projet.
Documentation Inadéquate :
  • Négligez la documentation et la tenue de dossiers. Ne documentez pas les décisions, les problèmes ou les changements du projet.
Pas de Contrôle des Changements :
  • Autorisez les changements à se produire sans processus formel de contrôle des changements. N'évaluez pas l'impact des changements sur le calendrier, le budget ou les objectifs du projet.
Tests Inadéquats :
  • Sautez ou bâclez la phase de tests. Ne testez pas minutieusement les livrables du projet, entraînant des erreurs et des défauts.
Mauvaise Gestion des Parties Prenantes :
  • Négligez la gestion des attentes des parties prenantes ou ne communiquez pas efficacement avec elles. Ignorez leurs commentaires et leurs préoccupations.
Manque d'Assurance Qualité :
  • Ignorez l'importance de l'assurance qualité. Livrez un produit ou un service de qualité inférieure.
Oublier les Leçons Apprises :
  • Ne revoyez pas et n'apprenez pas des projets ou des expériences passés. Répétez les mêmes erreurs.
Pas de Support Post-Mise en Œuvre :
  • Abandonnez le projet une fois qu'il est livré. Ne fournissez pas de support post-mise en œuvre ou ne considérez pas les besoins de maintenance continus.
Surveillance et Contrôle Inefficaces :
  • Négligez les processus de surveillance et de contrôle du projet. Ne suivez pas les progrès du projet, n'évaluez pas la performance par rapport au plan ou ne prenez pas d'actions correctives lorsque nécessaire.
Résistance au Changement :
  • Rejetez les commentaires et les suggestions de votre équipe. Ignorez les idées novatrices et restez inflexible dans votre approche.
Pas d'Engagement des Parties Prenantes :
  • N'établissez pas d'engagement avec les parties prenantes tout au long du projet. Gardez-les à distance et ne sollicitez pas leur avis ou leurs commentaires.
Clôture Précipitée :
  • Clôturez hâtivement le projet sans documentation appropriée, rapports finaux ou évaluation post-projet. Ne célébrez pas ou ne reconnaissez pas les efforts de l'équipe.

Il est important de se souvenir de ces "règles" comme ce qu'il ne faut pas faire en gestion de projet. La gestion de projet réussie implique une planification minutieuse, une communication, un leadership, une adaptabilité et un engagement envers la qualité et la responsabilité. En évitant les écueils énumérés ici, les chefs de projet et les équipes peuvent augmenter les chances de livrer des projets réussis.




DarbTech SARL, Frédéric Phan 29 janvier 2024
Partager cet article